Notre jardin de Provence

Publié le par aben

 Plus petit que celui de Champagne

 Aujourd’hui, j’ai à jardiner. Je ne dis pas que je vais le faire, mais j’espère. 
Sur mon pied à terre de Provence, j’ai un petit jardin, plein sud, côté terrasse de la maison. Pas un bien grand comme autour de notre maison de Champagne : un petit, de la taille qui convient pour un pied à terre. 
Déjà côté rue, dix mètres sur dix qui font à la fois, une cour, une allée, et de quoi donner à vivre à un magnolia qui fleurit blanc, deux camélias d'infloraison rouge, trois hortensias couleur classique - qui atteignent le mètre cinquante dès qu'arrive le mois de juin - huit superbes rosiers buissons, de Madame Meilland jaune et rose à Gilbert Bécaud plus pourpre, plus une haie d’arbustes - dont les fleurs rappellent celles du jasmin et le parfum celui de la fleur d'oranger - qui nous isole du trottoir sur le devant et d’un couple de voisins charmants sur l'un des deux côtés . 

 

Depuis que l’on est arrivés, j’ai taillé, et transporté mes rameaux coupés sur le brûloir de la co-propriété. Et de la taille, j’en ai eu à faire : côté rue, mais aussi côté jardin. Pas bien grand je l'ai dit, comparé à celui de Nini, mais qui oblige quand même à du travail à faire. Couper les palmes inférieures d’un palmier déjà grand plus celles de la touffe de trois autres, tailler une haie de thuyas qui masque l’étendoir, trois althæas roses, un figuier, des lauriers fleurs et deux lauriers sauce, des romarins, des lavandes, deux rince bouteilles, un gros arum de pleine terre.., et le reste en rosiers. Qui se plaisent ici aussi bien que mon épouse. Moi aussi, mais moins, ma nature reste champenoise. 

Tout ça dans un petit jardin ? Oui, je maintiens : dix mètres de largeur, moins de vingt de profondeur…
Et encore, j'oubliais : qui n'a pas son oliver n'est pas bien intégré. On l'a donc aussi, planté petit depuis plus de vingt ans mis en forme par une taille de tous les printemps.
Tel qu’il est agencé, on le trouve harmonieux notre petit jardin, autour de son grand cyprès qui lui fait une ombre tournante comme celle de l’aiguille qui donne l’heure sur un cadran solaire. 

Tous les ans, des plants sont à remplacer.
Hier, on s’est arrêtés chez Rochietta. Une jardinerie Vilmorin, sur la route de Sainte-Maxime. Dans la région, on dit « Rochietta », ça fait plus sérieux et moins parisien que Vilmorin. 
Et j’ai donc à planter : un romarin, cinq lavandes (dont une de race qui m’est étrangère), et quatre lauriers roses, (dont un dont l'étiquette dit qu'il fleurira rouge intense…) 

J’ai aussi à finir de passer vous lire avant de mettre ma note en ligne, à faire un peu de courrier, des courses, enfin… à faire. 
Alors pour le jardin, ce sera "aujourd’hui peut-être, ou alors demain"... il a fait grand soleil hier... 

,J’ai étendu des serviettes sur le Tancarville de la terrasse le soir, à dix heures le thermomètre du pilier m’a affirmé qu’il faisait encore 18° !  

Alors pour le jardin, demain, ça dépendra aussi du temps.

Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article

Gérard 25/01/2007 20:55

il doit être mervilleux ton jardin,et pour la température c'est de la triche car chez nous en Alsace et chez toi en Champagne cette nuit on aura du -10.
Reste bien au chaud  en Provence, le champagne est meilleus qu'à la maison.
Bonne fin de semaine tous les deux.
Gérard

Sylviane 25/01/2007 06:43

Petit coucou du jour simplement pour vous souhaiter une bonne journée sous des températures plus douces qu'ici j'espère... Il va falloir mettre vos polaires pour remonter (lol)... -3° ce matin !
Bisous à vous deux, Syl

Joël 23/01/2007 12:20

Bonjour André,
le ciel est bleu ce midi après les orages de ce matin :(
Bises à Michelle et
à vous deux.
Joël.

vitany 23/01/2007 11:04

gros bizous et bonne journée

GELZY 23/01/2007 08:48

ben l'impression que mon comment n'est pas passé. Alors je recommence. pour te dire quoi donc ? Ah oui ! Que j'aurais besoin de toi pour planter un jardin en terre de chansons et poèmes. Hasta luego amigo !