Appel à l'aide...!

Publié le

Des chiffres et des dates...

J'ai à faire un poême, sur un thême imposé : chiffres et dates (et OU dates...) Cela fait un mois que je le sais et que je n'ai pas d'idée...

"Un deux trois, j'irai dans les bois ?" C'est déjà fait.
"1515 Marignan...?" Bof ! Pourquoi pas le 14 juillet, si on veut en être de là.
Ce serait moins guerrier...! Mais plus révolutionnaire... Avec autant de sang versé ! Et du franco-français... Alors le 13 : il y aurait les lampions à raconter. On peut les compter, compter ceux qui se balancent, et ceux qui flambent. Compter les pétards du feu d'artifice, saluer les belles bleues et le bouquet final. C'est gai le 13. Ca porte autant de bonheur que de malheur et que de lampions ? Ou le 15 peur-être ! Et pourquoi juillet ? Pourquoi pas en août ? Le calme d'un 15 août de vacances, tranquillement assis sur un siège moelleux, les deux mains appuyées sur le volant, trois enfants à l'arrière qui fatiguent, la compagne à côté qui ne dit rien, mais qui n'en pense pas moins "qu'on aurait mieux fait de prendre le bis, parceque sur les nationales, il n'y a qu'aux feux qu'on s'arrête !" 

C'est ni fait ni à faire mais il faut que je parte... Je continuerai en rentrant

En attendant, je compte sur vous pour m'aidez...!
S'il vous plait.

Publié dans Poésie

Commenter cet article

micheline84 24/06/2005 10:45

bravo le comment de K..c'est poétique et nostalgique comme dans les poèmes d'amour et de sentiments subtils, comme dans "La petite fille en vert",le mien a versé dans la poésie légèrement satirique. Pauvres chiffres qui se font manipuler!! fraudrait peut-être les réhabiliter!

k. 21/06/2005 04:06

Une petit idée comme ça:

Un an maintenant que tu es partie,

Deux syllables, mortelles m'ont frappées,
Deux syllables seulement t'ont suffit,

Trois ans de ma vie ce sont écroulés,
Trois années qu'avec toi je chéri,
Trois jolies bébés en sont nés,

Quatre à quatre je me suis enfuis,
4x4 qui m'a emporté,
Quatre larmes coulèrent de mes yeux endormis,
Cas trés loin de mon paradis,

Cinq à sept se sont succéder,
Cinq tristes conquètes pour créer l'oubli,
Cinq fois, qlors, je me suis trompés.
...

Voilà je ne sais pas si t'as compris le principe mais c'était ça mon idée.

@+

n.b.: j'ai hâte de vois ton image de fond de blog!

François 18/06/2005 18:08

Trente lignes, c'est vraiment trop pour moi,je n'ai jamais écrit de poème de ma vie ... alors je renonce ...
J'espère que tu trouveras quelqu'un.

Amidala, 18/06/2005 15:19

héhéhé^^

aben 18/06/2005 12:03

ché po comment tu fais, ch'te vois partout en ce moment. Dans toute la famille et chez les copains/copines de tes liens, mais aussi chez beaucoup d'autres...
Quel dynamisme !
Bravo et bons bains (habille-toi bien, l'Atlantique doit encore être un peu frais...)