Ciels d'automne 6

Publié le par aben

A droite de l'arbre mort...

 

 J'ai fait pencher un peu le clocher, pour compenser la branche de l'arbre... ou parce que j'étais de biais, perché sur un talus.
J'ai remis l'arbre à la gauche de la chapelle : la droite n'est pas la place habituelle de ce qui reste d'un arbre de bois mort.  
Du lierre l'enserre, le corsette, pour qu'il se tienne encore un peu droit, ou pour seulement lui sucer le peu d'humidité de sève qu'il lui reste à sécher...
Chez les humains, il arrive qu'on soutienne un roi le temps nécessaire à lui trouver un successeur...
Un roi ou un empereur, qu'on appelle Président de nos jours...

Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article

la varlope 12/01/2007 17:37

Je sens que tu aimes beaucoup les métier du bois cela me fait plaisir, tu aimes également la musique country cela me fait doublement plaisir , a visite m’enchante une bonne soirée André Amitiés  André aussi !!

francoise 11/01/2007 17:38

Je sens que tu aimes beaucoup les métier du bois cela me fait plaisir, tu aimes également la musique country cela me fait doublement plaisir , a visite m’enchante une bonne soirée André Amitiés  André aussi !!

Sylviane 09/01/2007 05:57

Juste un petit coucou pour prendre des nouvelles... J'espère que tout va bien pour vous et que vous profitez de la douceur du Sud... tu me diras qu'ici il fait 13° et que l'on ne va pas s'en plaindre...
Gros bisous à vous deux, Syl

lecracleur 08/01/2007 23:13

TEL UN CHEVALIER FANTOMATIQUE SE PREPARANT AU DUEL

~~Kri~~ 08/01/2007 18:56

Es tu certain que le lierre l'enserre?
Les tiges grimpantes portent au milieu des entrenœuds des crampons, qui sont des racines transformées émettant de nombreux poils ventouses qui s'accrochent au support. Ceux-ci n'ont aucune fonction absorbante : le lierre n'est pas un parasite (à la différence du  gui par exemple).Il est donc inutile de couper les branches et d'arracher les pousses de lierre à tout-va, contrairement aux idées reçues. Le lierre ne mérite donc pas son surnom de bourreau des arbres. On voit parfois des arbres morts recouverts de lierre, mais celui-ci n'est pas responsable de la mort de l'arbre, qui ne lui sert que de support. Lors de promenades durant l'hiver, on pourrait croire que les arbres à feuilles caduques sont étouffés par le lierre, qui reste bien vert durant l'hiver, mais ce n'est qu'une fausse impression, donnée par l'opposition des cycles de développement entre le lierre et son support. Cependant, les tiges du lierre finissent toujours par enserrer complètement le tronc de l'arbre et, une fois devenues rigides, peuvent le gêner dans sa croissance.Malgré tout, le lierre grimpe de façon rectiligne sur son support, et rarement en s'enroulant autour comme le chévre-feuille (qui cause alors déformations et retards de croissance pour l'arbre-support)
Bonne soirée