Les empreintes du temps qui passe

Publié le par aben

 

 

Les marches lustrées


Je sais des marches qui sont funèbres
D'autres qui font claquer des bottes
Mais aussi des nuptiales
Et des doubles marches
Paso doble espagnols

Celles-ci sont simplement lustrées.

Lustrées par le passage
Aux lustres d'autrefois 
Des habitants d'hier.
Vignerons ou couturières
Qu'on revoit en santons,
Coiffés d'un grand chapeau
Les pieds dans leurs sabots qui on marqué la pierre.
Peaufinée aujourd'hui
Par la caresse des tongs
Des couples dénudés

Du soleil au soleil
Le passage est à l'ombre.
D'une rue jusqu'à l'autre
On varie d'un étage.

Publié dans Photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

oiseau 27/11/2006 21:22

Très joli poème!

~~Kri~~ 26/11/2006 19:15

Ces escaliers sont magnifiques!
Je découvre ton blog et je m'y sens déjà bien!

Marie 23/11/2006 21:41

Tu n'as pas pris le verre qui était poséSur le coin de la cheminée.Chaque ami qui vient gouter ce nectarEnchanté, repartAvec des merveilleurs souvenirs.En le faisant sourire.Bisous et bonne soirée.Marie

vitany 23/11/2006 15:26

petit coucou en me promenant
à bientôt

mamounette 23/11/2006 14:41

Très jolie photo à encadrer !!! La lumière, tout me plait et les mots comme tu sais si bien le faire. Pour arriver chez mois j'ai de nombreuses marches à gravir, de toutes les hauteurs, mais du style rustique.... Mais j'aime les monter, d'abord c'est un bon exercice, ensuite il y a toujours un peu de mystère avant d'arriver à la porte métallique..; C'est poétique.