Mais c'est bien sûr...

Publié le par aben

Des oiseaux qui ne se font pas de cadeau
Comme le Commissaire Bourrel dans "Les cinq dernières minutes", je peux dire qu'à la fin la vérité m'est apparue.
Enfin, je crois.
Ce matin, allant sortir notre nouvelle voiture presque neuve du garage, deux hirondelles m'attendaient en arabesques de concert.
Je veux dire qu'elles faisaient, de concert, des arabesques dans le ciel, au-dessus de ma tête... et de la porte du garage.
Si je dis "arabesques de concert", c'est qu'elles chantaient en volant alors que les avions de meeting font des arabesques sans chanter. J'aurais tout aussi bien pu dire qu'elles faisaient, de concert, un concert d'arabesques, mais ça aurait fait un peu long...
Bon, passons.
Dès  la petite porte ouverte, l'une s'est faufilée. Prenant sans doute conscience de sa trop grande témérité, elle s'est aussitot éclipsée. Elle s'est installée dans le chéneau, tête penchée, longues ailes noires dignement repliées, et m'a regardé, en stridulant sur le ton de l'apitoiement.
L'autre tournoyait toujours.
La voiture presque neuve n'est pas bruyante mais quand même, il en faut du culot quand on n'est qu'un oiseau pour oser s'infiltrer dans l'intimité d'un bâtiment occupé. Toutes les deux sont entrées quand moi dans la voiture suis sorti...
On s'est croisés.
Quand je suis revenu pour fermer les portes, l'une des deux m'a vu et est ressortie en prévenant son ami(e).
Et c'est là que j'ai tout compris (enfin je crois)
Le rossignol des murailles (le rouge-queue), amènage son nid dans un nid d'hirondelles. C'est ce qe les miens avaient fait.
Avant de partir, j'avais bien remarqué le manège du couple d'arondes qui voulait rentrer s'installer. Mais il y a tant de nids et tant de place pour en faire encore d'autres dans notre garage qu'il ne m'était pas venu à l'idée qu'ils puissent envier le seul qui était occupé.
Et bien si ! Quand je suis venu refermer la porte, c'est de celui-ci que notre hirondelle est sortie...
Il n'y a pas que les hommes qui sont assez sots pour s'imaginer avoir quelque chose à gagner à se faire la guerre...

Publié dans Au jour le jour

Commenter cet article

Naturella 10/06/2006 09:16

ah si les oiseaux commencent à se faire la guerre où allons-nous ? ;-) bonne et belle journée à toi mon ami

Marie 08/06/2006 19:16

De temps en temps c'est bien de retomber en enfance, se prendre au sérieux, il ne le faut pas.Bisous.Marie

marie.l 08/06/2006 18:21

mince mon commentaire de hier ne semble pas être passé... me souviens plus de ce que j'y écrivais, sauf à parler des hirondelles certainement !Bonne fin de journée André

kheyliana 08/06/2006 17:56

tu sais DD, les hirondelles, les hommes, les animaux, nous sommes tous pareils, nous désirons toujours ce que les autres ont !!!
la preuve, moi je veux ta rhubarbe !!!! dans mon four sur une pate bien croustillante ;-) vivement samedi prochain

Joël 08/06/2006 10:52

Bonjour André, tu ne peux pas faire le responsable (comme pour nos hlm) et reloger les habitants correctement :) Bonne journée à vous deux. Le temps se remet avec du vent encore. Amitié de nous à vous. Joël.