Dernier coup de pinceau

Publié le par aben

 
Matin d’hiver  

 

Contre le mur de ma maison, 
Le vieux tilleul sans plus de feuille 
Etire paresseusement ses branches. 
Sur le dessus de mon village 
Les toits de tuiles d’argile 
Font un couvercle rouge humide,
Qui brille.  

 

Le clocher noir d’ardoises de notre église 
A fait son trou dans le ciel bas, 
Comme un dessin de fusain 
Estompé de brouillard.  

 

C’est l’hiver !  

 

Pas celui de neige ou de verglas, 
Mais l’hiver des frimas 
Des brumes qui montent de la terre, 
Se nourrissent de lumière.

 

Le vent n’est pas levé, la brume se prélasse. 
C’est dimanche.

 

Une dame revient de chez le boulanger 
A pied, 
Sa baguette à la main. 
Et deux ou trois croissants 
Dans un sac en papier :

On est dimanche matin.  

 

Quelques voitures glissent 
Mais que l’on n’entend guère, 
Les bruits sont étouffés  

 

Deux jeunes filles à vélo 
Se sont arrêtées, 
Pour bavarder. 
On sait le soleil là 
Qui vient de se lever, 
Se diffuse au travers du brouillard, 
Qui leur fait un halo.

 

Ne serait-ce le froid, 
On dirait qu’elles attendent un Prince 

Ou bien qu'elles tiennent la pose

Pour David Hamilton . 

 

Un matin de dimanche, 
 Engourdi par l’hiver. 
Je suis à rêvasser...

Publié dans Poésie

Commenter cet article

micheline84 03/02/2006 15:41

je n'ai pas répondu à ton interrogation: que faire de l'Intégrale?
non que j'y sois indifférente mais embarrassée .une chose est sûre il faudrait diffuser ce texte , les témoignages du vécu sont irremplaçables..........j'ai finalement  trouvé ton site mais avec 7 pages seulement en étais-tu resté là?...à mon avis faire un digest, c'est dommage car c'est le tout qui devrait être pris en compte
le mettre sur un blog à part me paraissait une bonne idée : on a le temps d'y retourner lire à loisir  et même imprimer ;  même si peu viennent au début  ce serait là , à portée .        il faudrait y faire référence sur ton blog principal, en permanence.?? j'avais pensé faire cela pour le témoignage  de cet Algérien dont j'ai parlé mais je n'ai pas encore réussi à mettre un lien entre au fil des jours et "Au grenier des souvenirs"et mon problème c'est que je dois scanner les pages           mais toi de quoi dispose-tu? un texte sur word ou CD? .  Combien as-tu de textes imprimés? en as-tu proposé à l'édition? là c'est un peu la galère  ..... et à compte d'auteur ça revient cher.
un autre moyen de le faire connaître c'est de déposer un ou deux  exemplaire à l'APA (Association Pour l'Autobiographie)  Tu connais? c'est vraiment un fond qui recueille tous les écrits de tout  niveau sans sélection ni distinction.on n'est pas obligé d'adhérer à l'association pour déposer .c'est gratuit je t'en dirai plus si ça t'intéresses , mais Julie a dû t'en parler.
j'aimerais bien le lire en entier  ( un exemplaire que je te renverrais?) on verra ....
en attendant je t'embrasse.
micheline
 
 
 

aben 03/02/2006 17:49

Oui, sur intoxinfo, je n'ai mis qu'une amorce pour savoir si ça allait mordre, mais pas une touche. Pas de curieux que ça aurait pu "interpeler"...! Faut dire qu'en ne mettant qu'un extrait, le lecteur doit avoir du mal à se faire une idée de l'ensemble...J'ai le texte complet sur disque dur, je suis en train d'en faire une version plus économique, qui pourrait être imprimée sur environ 320 pages en format 14,8X21. La version actuelle fait près de 300 pages en format 21X29,7. Ca fait cher de papier, d'encre, de reliure et de frais d'envoi... et je n'ai que mon exemplaire que je souhaite garder sous la main.A propos de l'APA, bien sûr que ça peut m'intéresser !J'imprimerai mon nouveau format en quelques exemplaires dès qu'il sera prêt, je t'en réserverai un que je t'enverrai aussitôt.Et je t'embrasse... tant que je ne suis que DADA.

kheyliana 03/02/2006 11:07

un jour, tu viendras chez nous, nous irons voir les jeunes filles à vélo regarder les skaters au parc en face, et tu te rendras compte, que ta vision est bien plus romantique en hiver qu'en été :-)

aben 03/02/2006 17:25

Le spectacle doit être très différent mais je serais curieux de me rendre compte par moi-même si on peut (ou pas) regarder de façon romantique des jeunes filles à vélo qui regardent en été des skaters dans un parc...Bises de brume d'hiver

Alexandre-Gabriel 03/02/2006 04:23

C'est fou comme avec des mots très simples tu arrives à nous faire vivre ces moments là... tu es un vrai conteur. Gros bisou et bonne fin de semaine.

aben 03/02/2006 08:47

Et toi un très gentil flatteur...  Non, je sens que tu le penses et j'en suis très fier. Excellent week-end à toi et aux tiens.Je t'embrasse

mamounette 02/02/2006 18:32

Même dans le sud, on retrouve cet atmosphère. Depuis le début de la semaine le soleil est là, hier un temps printanier mais on a envie de flâner et de rêvasser.

aben 03/02/2006 08:44

Cette année, dans notre sud à nous (le Var de bord de mer) le thermomètre est descendu à moins dix  début janvier. Dans notre jardin, tout est gelé. Après, le vent s'est levé : 100km/h. Puis ça a été la pluie : glacée... Mais dès que le soleil se lêve, quelle beauté...Je me demande comment un touriste d'été imagine le midi en hiver...Je t'embrasse et te souhaite un très bon week-end

Marie 02/02/2006 17:34

Que j'aime rêvasser, penser à tout autre chose, être dans les nuages, c'est un sentiment très doux.Bonne soirée.Bisous. Marie

aben 03/02/2006 08:32

Rêvasser est bien le juste mot. Je m'en rends compte à lire ton commentaire. Rêver est bien souvent envier. Mais rêvasser... quel bonheur.Bises du matin et bon week-end