C'était la fois de quand j'ai vu le Pére Noël

Publié le par aben

Et pourtant je l'ai vu...!


Quand j'étais petit, j'ai vu le Père Noël.
Une nuit.
Entre le mur de ma chambre et le bord de mon lit.
Dans ce que l'on dit être une ruelle ...

J'étais si petit que je prononçais : "la r'velle"... et qu'on s'en amusait.

Ce matin là, sitôt tombé du lit, j'étais accouru devant la cheminée  voir dans mes chaussons ce que j'allais trouver.

C'était en temps de guerre, de guère et de bien peu,
En temps d'ersatz  et de succédané.

Il y avait un fruit que chez nous jamais l'on n'avait vu !
Un gros ballon tout rond  que même notre verger n'avait jamais connu.
Une boule qui sentait bon... si bon que jamais l'idée ne me serait venue
Que j'allais la manger...!

C'est là que ça m'est revenu,
Ce que la nuit j'avais vu,
Dans ma ruelle de lit...
Et que je l'ai dit :

"Il était habillé tout en rouge, avait les cheveux blancs.
Au début, je n'ai vu que son bonnet.
Avec son pompon blanc qui me chatouillait.
Il s'est relevé du fond de la ruelle, m'a regardé, 
A mis un doigt devant sa bouche et m'a fait un sourire
"Pour me ré-endormir."

Ma maman s'est un peu moqué, mon grand frère beaucoup plus,
Mon papa n'a pas relevé...

J'ai toujours du chagrin que l'on ne m'ait pas cru,
Mais je garde l'espoir,
Qu'un jour ,
Quelqu'un viendra,
Pour me dire qu'il me croit.

Comment douter,
Quand le pompon blanc d'un
 bonnet rouge vous chatouille le nez,
Que le Père Noël vient d'arriver...?

Publié dans Poésie

Commenter cet article

cleomede 08/12/2005 11:53

Je vais te trackbacker celui-là dans les 2 sens

aben 09/12/2005 10:43

Arrête... Tu me fais courrir dans tous les sens... Sur un cours de tennis, tu dois être la "reine de la raquette"...
Ouf, attends que je me reprenne...
Bises

cleomede 06/12/2005 18:35

Au fait, tu sais, il n'y a que les enfants et les gens au coeur pur qui le voient si, si
Gros bisous

aben 08/12/2005 09:23

On voit que tu me connaîs bien...
Au fait, alors toi aussi tu le vois...!

Noisette 06/12/2005 10:51

L'important c'est d'y croire... moi je te crois !

aben 08/12/2005 09:21

Un autre Noël, j'ai bêtement dit à mes parents que le Père Noël n'existait pas. C'était pas malin d'avoir voulu faire le malin : l'année suivante ils m'ont dit que j'étais trop grand pour mettre mes chaussons devant la cheminée...
 
 

micheline84 06/12/2005 09:55

moi j'y ai cru longtemps, à la campagne on est un peu retardé ! la veille de noel pour moi était dramatique j'étais déchirée entre ma petite raison qui me disait ce n'est pas possible et la confiance dans la parole des grandes personnes ,je ne pouvais absolument pas m'endormir ou pas longtemps; j'avais demandé qu'on me laisse la lampe pigeon allumée pour que je puisse lire l'heure . qu'elle était longue cette nuit la ! le lendemain j'étais fatiguée... j'ai toujours eu une vie compliquée!

aben 08/12/2005 09:15

Dans ma campagne, on avançait plutôt... Déjà avant la guerre, comme tu le vois, le Père Noël se dérangeait pour passer nous voir. Et même si les corbeaux nous ravitaillent encore (ils laissent toujours tomber quelques noix en survolant mon gazon), on a quand même un facteur pour  distribuer le courrier...
C'est toujours un peu compliqué d'être femme...?

Eric 06/12/2005 04:03

Ben dis donc toi aussi tu t'y mets et là c'est du grandiose.
Je ne sais pas si c'était le père noël mais tu nous as conté une bien jolie histoire de noël.
Bonne journée Ben
Je vais essayé de voir si je peux le trouver dans la nuit du 24 au 25.
Amitiés

aben 06/12/2005 09:18

C'est ton compliment qui est grandiose. Trop...
Merci quand même, ça fait toujours plaisir à mon "égo" (C'est un vrai cabotin... lol) 
Un tuyau : Pour le voir la nuit du rèveillon, il faut se coucher tôt...
Amicalement